Mal-aise, mal-être, mal-aimé, j’ai tout essayé pour que tu m’entendes. Le tourment, au pire la souffrance, sont censés t’amener à te questionner sur leur origine, leur cause.

Des maux pour que tu te poses et te demandes pourquoi ? Pourquoi ce déplaisir, ce sentiment de détresse, puis cette douleur, sourde au début, puis de plus en plus vive ? Que peut-elle me dire ?

Lorsque, en colère, tu crains de ne pouvoir contrôler la violence de tes propos ; choisir le silence n’a de sens que si tu identifies  les mots qui, un jour, t’ont blessé, les souvenirs douloureux auxquels ils te ramènent.

Quand analyseras –tu les raisons pour lesquelles tu te refuses à définir et à respecter tes limites au lieu de continuer à avancer en courbant l’échine, répétant intérieurement que « tu en as plein le dos ».

Il t’arrive de dire « J’aurais dû écouter mon corps », mots magiques qui me redonnent espoir. Il t’arrive de les prononcer. Revigoré, je résiste et persiste à développer en toi l’instinct, le pressentiment, les sensations, l’intuition, l’évidence, le bon sens, le libre arbitre. Tu m’as écouté mais peu entendu.

Défais les nœuds, coupe les liens qui t’entravent et exploite ton potentiel.

Exorcise tes démons et libère ta créativité.

Je suis là pour que tu vives et te nourrisses de tes émotions, de tes sensations, de tes sentiments afin qu’ils t’enrichissent et te fortifient ; pour que tu apprennes à communiquer sur tes états émotionnels de façon authentique et maîtrisée.

« Aime-toi ! »  crie mon corps

Ecoute-moi et  transforme ta vie.

Sois conscient de ton manque d’amour de toi-même et chéris-toi.

Accepte d’être ce que tu ne veux pas être et accueille ta singularité.

Réapproprie-toi les plaisirs simples, le sourire de l’être aimé, l’énergie de la terre sous tes pieds nus, les vibrations d’une musique dans ton corps, la chaleur bienfaisante du 1er café dans les couleurs du matin.

Sois conscient de tes gestes de tendresse, des baisers que tu donnes.

Détend toi et éprouve la libération du lâcher-prise.

Reste attentif à tes émotions, elles t’aideront à aller à la rencontre de toi-même.

Ressens moi jusqu’au plaisir du bien-être, jusqu’à la légèreté du détachement.

Affranchis toi de l’activisme, des tendances et postures en tout genre et redéfinis ton « essentiel ».

Réfléchis avant d’agir et trouve les réponses appropriées à tes réels besoins.

 Fais du bien à ton corps que ton âme ait envie d’y rester.

Proverbe indien

 

Line LICAN

Psychologue – Psycho-Généalogiste

Constellatrice Familiale Systémique

Pour tout savoir de notre actualité

0 Partages
Partagez
Partagez